31 mars 2015

Les amours d’une cavale et d’un taureau.

Je me mis à danser comme sait le faire un stripteaseuse  qui va s’effeuiller et savoir érotiser  chaque partie de son corps pour se faire désirer. Moi j’avais ma crinière, ma queue et mes hanches, mes fesses, mon sexe qui suivait la cadence, plus où moins visible suivant les mouvements, mes jeux de jambe, mes cambrures. Je ne me prenais plus les sabots dans mes quatre pattes.  Etais-je devenue bipède ? Qu’est-ce qu’il m’arrivait ?    L’animal monstrueux qui était devant moi me regardait les... [Lire la suite]
Posté par Paul Mephisto à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2015

je scrutais cette masse poilue

Je n’étais plus dans un haras mais dans de magnifiques écuries où j’avais mon box à moi toute seule. J’étais bichonnée, bien nourrie, avec picotin et carottes que les deux bipèdes qui s’occupaient de nous plaisantaient. Allez mange ma fille, ça donne les fesses roses. Mais qu’est-ce qu’elles ont mes fesses à la fin ? Un jour brouillardeux on nous embarqua dans le van et on nous lâcha dans un pré pentu avec vue sur la Loire. La vue devait être superbe quand le brouillard sera levé et la pente sera source de jeux, de... [Lire la suite]
Posté par Paul Mephisto à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 mars 2015

Ma rencontre avec fôst

Margôô venait de poser sur sa langue un pétale et se préparait à l’avaler pour garder son parfum, quand une langue vint toucher la sienne. Les deux langues se rétractèrent très vite et il y eu même, de part et d’autre un petit cri, aigu chez la pouliche et rauque chez celui qui habitait le pré aux monstres. Il y eut un temps où il ne passa rien. Puis entre les forsythias les deux langues s’avancèrent et se touchèrent juste au bout, se rétractèrent un instant, se touchèrent à nouveau, un peu plus longtemps, se rétractèrent…Un jeu était... [Lire la suite]
Posté par Paul Mephisto à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mars 2015

Autobiographie (03)

Je n’avais jamais regardé de l’autre côté de la haie craignant d’y voir des monstres. « Monstre » n’existait pas dans mon innocence.  Et je continuais de sentir, pincer avec délicatesse les fleurs entre mes lèvres, parfois de les lécher. Les copines étaient retournées jouer dans le pré sous l’œil du vieil étalon qui un jour ou l’autre devra leur donner son sperme. C’était son boulot pour encore quelques mois. Epuisé, inutile, on fera certainement de lui de la colle ou participera-t-il à la composition de certaines... [Lire la suite]
Posté par Paul Mephisto à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2015

Autobiographie (02)

Le bipède affreux qui me donnait à manger des carottes et de l’avoine, me bichonnait, me bouchonnait, me coupait les ongles, me palpait… Il me dit un jour à l’oreille : tu vas bientôt avoir une saillie. Et maintenant que j’ai eu beaucoup d’expériences, je suis sûr que dans son pantalon large et sale, il y avait une érection. Les autres bipèdes de l’écurie disaient de lui qu’il était un vieux cochon. Cela se passait dans un centre d’insémination artificielle du côté de St Barthélémy d’Anjou, dit-on. C’était dans un grand pré vert... [Lire la suite]
Posté par Paul Mephisto à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 février 2015

Autobiographie (01)

  A peine sorti du ventre de ma mère, je suis monté sur mes quatre pattes un peu tremblantes. Il me fallu quelques instants pour savoir comment faire quelques pas et c’est là que j’entendis les murmures d’un troupeau de bipèdes qui ne ressemblaient pas du tout à ma mère, certainement pas de la race chevaline, et qui se disaient les uns aux autres : qu’elle est jolie, élégante ! Plus je grandissais et plus de bipèdes venaient me voir. Qu’avais-je donc de si  particulier pour que l’on me trouve jolie ? Certes... [Lire la suite]
Posté par Paul Mephisto à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,